Nouvelle génération de GPU Nvidia RTX 5000 avec mémoire GDDR7 sur un bus 384 bits

Les rumeurs récentes indiquent que la prochaine génération de cartes graphiques Nvidia RTX 5000, notamment le modèle phare RTX 5090, pourrait adopter la mémoire GDDR7 via un bus de données de 384 bits. Les spéculations autour de la quantité de mémoire embarquée sur ces futurs produits restent cependant floues, avec des informations en constante évolution.

RTX 5090: 24 Go de RAM GDDR7 en vue ?

Le leaker bien connu, Kopite7kimi, a initialement avancé des informations sur la mémoire du modèle haut de gamme de la gamme Blackwell de Nvidia, potentiellement baptisé GeForce RTX 5090. Cependant, une rétractation récente de ses déclarations précédentes laisse penser que bien que le RTX 5090 passe à la VRAM GDDR7, il pourrait conserver la même capacité mémoire que son prédécesseur.

En septembre, une fuite suggérait que le GPU phare Blackwell, le GB202, pourrait bénéficier d’un bus mémoire de 512 bits, prévoyant ainsi 32 Go de VRAM. Cependant, Kopite7kimi reconnaît maintenant une possible erreur de calcul basée sur les spécifications de l’architecture d’Ada Lovelace, révisant les prévisions à un bus de 384 bits équivalent au RTX 4090, soit 24 Go de mémoire vidéo.

GDDR7: Une avancée significative en termes de vitesse

Malgré cette correction, Kopite7kimi insiste sur l’utilisation de la GDDR7, promettant une amélioration de la vitesse par rapport à la GDDR6X actuellement employée par les GPU haut de gamme de Nvidia. Bien que les données sur les vitesses de la RAM ne soient pas encore disponibles, les premiers produits GDDR7 pourraient potentiellement atteindre des performances de 32 Gb/s, marquant ainsi une augmentation notable par rapport aux 22-23 Gb/s de la GDDR6X. Des révisions ultérieures pourraient même propulser la GDDR7 à 36 Gb/s, soit un bond de 50 % par rapport à la GDDR6.

Spécifications potentielles du GB202 et du GB203

Des détails antérieurs sur le GB202 laissent entrevoir que le RTX 5090 pourrait bénéficier de 50 % de cœurs en plus, 52 % de bande passante mémoire en plus, 78 % de cache L2 en plus, et une fréquence 15 % plus élevée que le RTX 4090, promettant une amélioration des performances de 1,7 fois. Ces spécifications comprennent environ 24 000 cœurs CUDA, une horloge boost de 2,9 GHz, et 128 Mo de cache L2.

Kopite7kimi suggère également l’éventuelle apparition du GB203 dans certaines cartes Blackwell haut de gamme, avec un bus mémoire de 256 bits, similaire au RTX 4080 de 16 Go. Cependant, le type de mémoire, qu’il soit GDDR7, GDDR6X, ou potentiellement GDDR6W, reste encore inconnu.

Lancement prévu en 2024, possiblement reporté à 2025

Les premiers GPU GeForce RTX 5000 pourraient être dévoilés dès 2024, aux côtés des premiers produits embarquant la GDDR7. Cependant, des rumeurs et une fuite de la feuille de route de Nvidia laissent entrevoir une possible attente jusqu’en 2025. Les détails concrets restent à confirmer.

Recommended For You

About the Author: Idriss

En tant que rédacteur high-tech passionné et auteur de ce blog dédié au marketing dans le domaine de la technologie, Idriss incarne une fusion unique de la créativité et de la technologie. Avec une carrière enrichissante dans le domaine du marketing et une passion inextinguible pour les dernières avancées technologiques, Idriss apporte une perspective unique à notre blog qui engage et éduque notre public. En dehors de son travail, Idriss reste un passionné de nouvelles technologies. Il adore découvrir les derniers gadgets, suivre les lancements de produits et partager ses découvertes avec la communauté high-tech. Idriss est également un grand amateur de science-fiction, ce qui alimente sa créativité et son imagination dans le domaine de la technologie. Vous trouverez régulièrement les contributions d'Idriss sur notre blog, où il s'efforce de vous apporter les dernières nouvelles, analyses et commentaires du monde passionnant de la technologie et du marketing. Restez à l'écoute pour des informations pertinentes et des perspectives uniques sur les sujets brûlants de l'industrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *