Évaluation des écouteurs Bose Ultra

Bose Ultra : une tentative décevante sur le marché des écouteurs bijoux

Bose se lance dans le monde des écouteurs bijoux, mais le résultat ne répond pas aux attentes. Malgré sa renommée pour avoir démocratisé les casques et écouteurs dotés de la réduction de bruit active, Bose ne se contente pas de produire des dispositifs haut de gamme. Il cherche également à innover aux côtés de produits plus abordables et destinés au grand public, comme en témoigne la série Bose Ultra, caractérisée par son design particulier.

Ce design, rappelant des boucles d’oreilles, présente toutefois un inconvénient majeur : les écouteurs ne s’insèrent jamais pleinement dans l’oreille. Pour ceux qui évitent les écouteurs intra-auriculaires, tels que les AirPods d’Apple, Bose propose une alternative en encourageant les utilisateurs à simplement « poser » les écouteurs sur le lobe de l’oreille, utilisant le contact avec la peau comme conducteur pour transmettre le son.

Malgré une promesse alléchante sur le papier, la réalité, une fois les écouteurs en main, suscite des doutes, surtout à la lumière des nombreux superlatifs utilisés par le fabricant dans sa communication.

Un design innovant et surprenant

Le design des Bose Ultra se distingue par son originalité, rompant avec la norme des écouteurs classiques. Plutôt que de s’insérer dans le conduit auditif, ils entourent le lobe de l’oreille, une approche peu commune. Ce choix audacieux est rendu possible par un joint en silicone divisé en deux parties : la partie avant intègre le haut-parleur diffusant la musique vers le conduit auditif, tandis que la partie arrière comporte une boule et un bouton d’action pour ajuster le serrage.

Stabilité et mobilité pendant l’activité physique

Les premières observations lors de la marche ou d’une activité physique intensive indiquent que les écouteurs Bose restent en place, offrant une stabilité rassurante. Bien que visuellement exposés au risque de chute, le joint en silicone maintient fermement les deux parties en position. Cependant, des interrogations subsistent quant à la durabilité de cette configuration après plusieurs mois d’utilisation.

Avantages de la conception quotidienne

Les Bose Ultra offrent l’avantage unique de pouvoir être portés en permanence sur les oreilles, se faisant discrètement oublier. Bien que la visibilité dépende de la réception des interlocuteurs, le fait qu’ils n’occupent pas entièrement l’oreille les rend moins évidents au premier regard. L’utilisation des boutons d’action permet de couper la musique, et l’application dédiée propose des modes facilitant les échanges. Malgré la légèreté et le design sobre des écouteurs, une légère douleur peut apparaître après une heure d’utilisation à l’endroit où les écouteurs se fixent sur le lobe de l’oreille, variant selon les préférences de chacun.

Confort et manipulation quotidienne

Bien que le design sobre et réussi des Bose Ultra limite l’impression de porter des boucles d’oreilles, une légère gêne peut survenir après une utilisation prolongée. Il est également noté que placer rapidement les écouteurs sur les oreilles, à la manière des AirPods, peut s’avérer moins aisé, nécessitant une manipulation minutieuse à deux mains. Ainsi, la recommandation est de les maintenir constamment sur les oreilles plutôt que de les retirer fréquemment, ce qui s’accorde avec le concept du design novateur des Bose Ultra.

Une expérience sonore restreinte

Au-delà de son design distinctif, le concept des Bose Ultra repose sur la capacité à offrir une expérience musicale tout en restant conscient de l’environnement extérieur.

La technologie « OpenAudio » intégrée par Bose dans ces écouteurs ne parvient cependant pas à fournir une compensation adéquate dans des environnements bruyants. Malgré les promesses de Bose de « percevoir l’extérieur » tout en offrant un « son profond », les résultats sont mitigés. L’expérience peut varier, et bien que le cerveau puisse compenser le bruit ambiant pendant la musique, l’écoute peut être globalement correcte. Cependant, pour regarder un film, une série, écouter un podcast, le résultat peut être au mieux notoire, au pire catastrophique et inaudible.

Bien que Bose propose un mode « immersif », son intérêt est limité dans des situations réalistes. Dans les transports en commun, par exemple, vous pourriez entendre davantage les bruits environnants que votre propre musique. Cependant, au bureau ou à la maison, les Bose Ultra offrent une expérience plus convaincante, en particulier avec le son spatial qui permet de localiser le son en fonction des mouvements de la tête.

Une qualité sonore décevante

Au-delà de son design unique, les écouteurs Bose Ultra souffrent de lacunes en matière de qualité sonore. L’utilisation de l’application Bose Music est nécessaire pour ajuster les paramètres audio, notamment la réduction des basses particulièrement prononcées par défaut. Malgré les tentatives d’égalisation, la restitution sonore demeure peu satisfaisante pour certains genres musicaux, excepté la pop. Des problèmes occasionnels de déconnexion ont également été constatés lors du test, ajoutant une frustration potentielle à l’expérience d’utilisation.

Un prix non justifié par les performances

Le prix élevé de 349,99 euros des Bose Ultra soulève des interrogations, notamment face aux prestations offertes. Bien que le design unique puisse justifier une certaine majoration, d’autres produits de la marque offrent une qualité sonore supérieure dans la même gamme de prix, notamment des intra-auriculaires dotés d’une réduction de bruit active performante. L’expérience globale, que ce soit en termes de confort, de qualité d’écoute ou de fiabilité au quotidien, ne semble pas être à la hauteur du tarif premium demandé pour les Bose Ultra.

Recommandés Pour Vous

A propos de l'Auteur: Alex Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *