Tout savoir sur l’hébergement Web et le Cloud Computing

Les types d’hébergements Web se distinguent :

  • Le serveur dédié, proposant un espace d’hébergement entièrement personnalisé.
  • L’hébergement mutualisé, permettant la colocation d’un serveur pour une utilisation optimisée.
  • Le VPS (Virtual Private Server), introduisant la notion de machine virtuelle (VM) pour créer des partitions de serveur autonomes.
  • Le Cloud (public, privé ou hybride), utilisant la virtualisation au sein d’un réseau de serveurs physiques.

Qu’est-ce qu’un Cloud Public ?

Le Cloud Public correspond à la location de ressources informatiques gérées par un fournisseur tiers : une machine virtuelle (VM) aux configurations sur-mesure ou un espace de stockage.

Comment ça marche ?

La solution de cloud public implique la location d’un espace personnalisé dans des datacenters des hébergeurs. Pour accéder à votre cloud, vous avez besoin d’une connexion internet et d’un panneau de configuration d’hébergement comme VMware, Plesk, ou un extranet fourni par votre hébergeur.

Quelles sont les principales fonctionnalités d’un Cloud Public ?

Les fonctionnalités incluent la gestion via une interface graphique, une bande passante illimitée, la possibilité de modifier l’architecture réseau, un déploiement géographique des instances, la présence d’un catalogue de logiciels disponibles, la sécurité des instances, et l’accès à l’OS de son choix (Linux ou Windows).

Qui utilise un Cloud Public ?

L’informatique en nuage s’adresse à des experts en gestion d’infrastructure (directeur technique, services informatiques et DSI, etc.) ou des entreprises souhaitant développer un site Web sans recourir à des prestataires externes.

Pourquoi choisir le cloud public en entreprise ?

Les offres de cloud public permettent l’externalisation de votre système d’information dans des centres de données sécurisés. En outre, les avantages du cloud computing se situent dans la haute disponibilité des serveurs virtuels.

Avantages

  • Un niveau de personnalisation très élevé
  • Un déploiement plus rapide qu’une infrastructure dédiée
  • Scalabilité et évolutivité des ressources qui s’ajustent à vos besoins et à l’évolution du trafic sur votre site Web
  • Uptime quasi illimité (SLA proche de 100 %)

Inconvénients

  • Les ressources sont mutualisées, vous ne pouvez pas personnaliser vos espaces.
  • À puissance équivalente, le coût d’un cloud est généralement plus élevé qu’un hébergement dédié.

Recommended For You

About the Author: Actudigital

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *