Iliad (Free) en plein essor avant de se plonger dans l’intelligence artificielle

Alors que Free, la filiale d’Iliad dédiée à Internet, connaît un succès notable avec le lancement de sa Freebox Ultra, le groupe Iliad affiche une croissance significative. Malgré une baisse de 58% de son bénéfice net en 2023, le portant à 318 millions d’euros, l’entreprise de télécommunications Iliad a annoncé jeudi une « année de croissance exceptionnelle », marquée par l’acquisition de 2,7 millions d’abonnés au cours de l’année et des ambitions dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Une croissance remarquable

Lors d’une conférence de presse, le directeur général Thomas Reynaud s’est félicité de l’évolution du groupe en 2023, déclarant que celui-ci avait pris une nouvelle dimension. Il a souligné que l’Iliad était l’opérateur affichant la plus forte croissance organique en Europe, avec pour ambition de devenir le cinquième opérateur européen cette année. Il a également affirmé la volonté de construire un groupe de télécommunications européen, s’étendant du sud de l’Italie au nord de la Suède, et a conclu en indiquant que le groupe ne se fermait aucune porte.

En ce qui concerne les performances financières, l’excédent brut d’exploitation après loyers (EBITDAAL), principal indicateur de rentabilité du groupe, s’est élevé à 3,44 milliards d’euros sur l’année, enregistrant une hausse de 4,2%. Le chiffre d’affaires consolidé a atteint 9,2 milliards d’euros, en progression de 11,3%, avec pour objectif d’atteindre les 10 milliards d’euros en 2024.

Free a conservé sa position de leader en France en termes de recrutement de nouveaux abonnés, avec 234 000 nouveaux abonnés nets sur le fixe et 787 000 sur le mobile en 2022. En Italie, la maison mère a enregistré un gain de 1,26 million d’abonnés sur un an, fixe et mobile compris, ainsi que 458 000 abonnés supplémentaires en Pologne.

Avec plus de 48,5 millions d’abonnés au total, Iliad espère bientôt franchir le seuil symbolique des 50 millions de clients. Le mois dernier, Iliad et NJJ, la holding de Xavier Niel, ont acquis 19,8% du groupe suédois Tele2, renforçant ainsi leur présence dans huit pays.

Mise en lumière de l’intelligence artificielle

Iliad et l’acquisition avortée de Vodafone Italia

En décembre, Iliad a tenté d’acquérir Vodafone Italia, mais l’offre a été rejetée fin janvier, après un échec en février 2022. Interrogé sur d’autres acquisitions en Italie, M. Reynaud a souligné que la consolidation n’était pas une nécessité absolue mais une opportunité souhaitable. Il a également exprimé des préoccupations concernant le possible rachat de Vodafone Italia par Swisscom, craignant la formation d’un duopole sur le marché du B2B en Italie, jugé néfaste pour le pays et son économie compétitive.

L’engagement d’Iliad dans l’intelligence artificielle

Iliad envisage l’intelligence artificielle comme un moteur de croissance. En septembre, Xavier Niel a annoncé un investissement d’environ 200 millions d’euros dans ce domaine, avec l’acquisition d’un supercalculateur et la création d’un laboratoire de recherche dédié. Scaleway, filiale cloud d’Iliad, a également fortement investi dans l’IA en 2023, avec Mistral AI parmi ses premiers utilisateurs. Par ailleurs, le groupe s’est félicité du lancement réussi en janvier de sa nouvelle Freebox Ultra, offrant une connectivité et des contenus enrichis, selon les déclarations de Nicolas Thomas, directeur général de Free.

 

Recommended For You

About the Author: Alex Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *