Quel logiciel de caisse choisir pour votre commerce de Mode ?

Avec la montée en puissance du commerce en ligne et les changements dans les habitudes d’achat des consommateurs, les commerçants sont confrontés à la nécessité d’équiper leur point de vente d’un logiciel de caisse enregistreuse adapté à ces évolutions. Leur objectif est de fournir le meilleur niveau de service possible afin de fidéliser leur clientèle existante et d’en attirer de nouvelles.

Cependant, face à la multitude de logiciels de caisse disponibles sur le marché, il peut être difficile de faire le bon choix. Nous allons essayer de vous aider.

Table des matières

Caisse enregistreuse ou logiciel de caisse ?

Qu’est-ce qu’une caisse enregistreuse ?

La caisse enregistreuse est un dispositif utilisé pour gérer les paiements, notamment la saisie des ventes, l’encaissement des paiements des clients et le rendu de monnaie lorsque le paiement n’est pas exact. Elle se compose d’un clavier permettant au commerçant de saisir les produits vendus et d’effectuer les calculs, d’un tiroir-caisse avec des compartiments pour ranger les pièces et les billets, ainsi que d’une imprimante permettant d’émettre les tickets de caisse. Elle peut également être associée à d’autres outils tels qu’un monnayeur, un scanner, un terminal de paiement ou un détecteur de faux billets.

Il existe différents types de caisses enregistreuses, tels que les modèles numériques, alphanumériques, tactiles ou encore mobiles. Les caisses tactiles sont principalement utilisées dans les commerces de proximité, les restaurants, les marchés, offrant ainsi un gain de temps appréciable.

D’un point de vue réglementaire, la caisse enregistreuse doit répondre à plusieurs critères. Elle doit être inaltérable, ce qui signifie qu’il est impossible de modifier les données d’origine. De plus, elle doit conserver les données pendant une période de 6 ans, assurer la sécurité des informations et effectuer une sauvegarde d’archivage au moins une fois par an. De plus, elle doit être certifiée NF 525 pour lutter contre les fraudes à la TVA et à l’impôt sur le revenu.

Qu’est-ce qu’un logiciel de caisse ?

Le logiciel de caisse offre bien plus de fonctionnalités qu’une simple caisse enregistreuse. Il englobe la gestion des paiements, l’édition des tickets de caisse et le calcul du rendu monnaie. Il joue un rôle essentiel dans l’amélioration des performances commerciales, permettant de gagner un temps précieux tout en réduisant les risques d’erreur. Il se compose de deux éléments distincts : le front office (utilisé en boutique pour les encaissements, l’impression des tickets de caisse, les factures, etc.) et le back office (pour la gestion des stocks, l’analyse des ventes et des coûts). De plus, il peut être personnalisé avec des modules supplémentaires en fonction des besoins spécifiques.

Le logiciel de caisse apporte une valeur ajoutée significative aux commerçants en offrant des statistiques de vente détaillées, des outils de gestion de la relation client, une gestion avancée des stocks, une interface comptable permettant la gestion de la TVA collectée, une interface intuitive qui rend les vendeurs plus efficaces, des fonctionnalités adaptées à différents secteurs d’activité et une compatibilité avec plusieurs devises.

Il est également compatible avec d’autres outils utilisés en magasin tels que les terminaux de paiement, les scanners, les imprimantes, les tablettes, etc. Il permet une gestion centralisée des données en ligne, stockées dans le cloud.

Pourquoi est-il important de bien choisir votre logiciel de caisse ?

Le système d’encaissement est au cœur de l’infrastructure informatique de votre enseigne. En choisissant le bon logiciel de caisse enregistreuse, vous contribuerez à une gestion efficace de votre entreprise, stimulerez votre productivité et favoriser votre croissance. Cependant, si vous optez pour un logiciel de caisse inadapté, il compliquera vos opérations et se transformera en un obstacle plutôt qu’une aide.

Le processus de transition vers un nouveau système d’encaissement et d’outil de gestion commerciale constitue toujours un projet majeur en termes d’investissement en temps et en ressources financières. C’est pourquoi le choix est crucial, car il engage votre entreprise pour plusieurs années.

La solution d’encaissement que vous choisissez aura un impact significatif sur les processus métier de vos collaborateurs et sur la croissance de votre enseigne, qui dépend de sa capacité à s’adapter aux évolutions des comportements d’achat. Elle devra être compatible avec votre matériel de caisse, tels que les terminaux de paiement, les tiroirs-caisses, les imprimantes de tickets de caisse, et accepter tous les moyens de paiement.

Il est important de clarifier la distinction entre la caisse enregistreuse, qui est le matériel, et le logiciel de caisse, qui est le système informatisé, afin d’éviter toute confusion.

Le logiciel de caisse a pour principale fonction d’enregistrer vos ventes. Il permet :

  • L’enregistrement des ventes en se basant sur les informations de votre base de données articles.
  • La gestion de la fidélité des clients.
  • La gestion des opérations commerciales telles que les soldes, les promotions et la promotion de l’enseigne via des e-mails ou des SMS.

En outre, votre logiciel de caisse enregistreuse peut également vous offrir d’autres fonctionnalités de pilotage, telles que :

  • La gestion de vos référentiels produits, fournisseurs et clients.
  • Les commandes fournisseurs et le réapprovisionnement de vos magasins.
  • La gestion des stocks.
  • Les inventaires.
  • La gestion centralisée de vos ventes en ligne sans double saisie.

Il convient de noter que l’utilisation d’un logiciel de caisse certifié est obligatoire pour les commerçants soumis à la TVA. Toute activité impliquant un paiement du client est soumise à cette réglementation.

Découvrez comment fonctionne un logiciel de caisse pour en savoir plus sur ses fonctionnalités et son utilisation.

Les 5 critères principaux pour choisir votre logiciel de caisse et de gestion

1. Un logiciel de caisse Métier, spécialisé pour votre secteur d’activité

Pour choisir le meilleur logiciel de caisse sur le marché, il est essentiel qu’il soit parfaitement adapté à votre secteur d’activité, en tenant compte spécifiquement des produits que vous vendez et de votre clientèle. Soyez prudent vis-à-vis des éditeurs qui prétendent que leurs logiciels de caisse sont généralistes et conviennent à tous les secteurs. En réalité, de tels logiciels n’existent pas !

Nous vous proposons tous nos conseils pour choisir parmi les meilleurs logiciels de caisse pour votre commerce !

Votre logiciel de caisse doit offrir des fonctionnalités essentielles pour le commerce de détail, en particulier dans le domaine du prêt-à-porter. Ces options spécifiques ne se retrouvent pas dans les logiciels conçus pour d’autres secteurs.

Un logiciel de caisse qui n’est pas spécifiquement conçu pour votre secteur d’activité compliquera vos processus métier en point de vente au lieu de les faciliter. Vous constaterez rapidement qu’il ne dispose pas des fonctionnalités clés nécessaires pour votre métier.

De plus, étant donné que le secteur du prêt-à-porter évolue constamment, de nouveaux besoins spécifiques se manifestent régulièrement. Si le logiciel de caisse n’est pas conçu pour votre secteur, il est peu probable que l’éditeur prévoit de l’adapter à ces évolutions. Si vous demandez des modifications, vous vous rendrez compte rapidement que ce n’est pas la priorité de l’éditeur…

Un logiciel de caisse adapté au prêt-à-porter vous permettra de gérer vos produits par taille et couleur, de gérer les articles saisonniers et d’établir une connexion avec d’autres services du secteur tels que Joor, Le New Black et les marketplaces (Zalendo, par exemple).

2. Un logiciel de caisse développé par le bon éditeur

Lorsque vous sélectionnez un logiciel de caisse enregistreuse pour votre commerce de détail, vous choisissez également un éditeur de logiciels. Il est important de prendre en compte l’entreprise qui édite le logiciel. Vous avez besoin d’un éditeur qui soit à l’écoute de vos besoins d’évolution et qui soit disponible pour vous accompagner au quotidien.

Éliminez les éditeurs ou les logiciels qui ont été créés récemment (risque de manque d’expérience métier et de pérennité) et privilégiez les éditeurs français qui développent des logiciels adaptés à la réglementation et aux pratiques locales.

Il est bon de savoir qu’un éditeur qui propose peu de logiciels sera davantage concentré sur le développement de la solution spécifique dont vous avez besoin. De plus, si votre enseigne compte seulement quelques magasins, il n’est pas nécessaire de choisir un grand éditeur, car il y a un risque que vos besoins ne soient pas suffisamment pris en compte.

Assurez-vous que l’éditeur propose des mises à jour gratuites et régulières de ses logiciels (au moins deux fois par an), tant pour les corrections que pour les évolutions. Certains éditeurs facturent les mises à jour évolutives. Vérifiez également que le support technique est inclus dans le prix de l’abonnement. Certains éditeurs facturent un support de niveau 2 (pour des problèmes complexes).

En ce qui concerne les certifications et les normes, le logiciel de caisse enregistreuse doit être conforme à la loi anti-fraude TVA 2018 (autocertifié ou certifié NF 525). Il doit également vous permettre de respecter les exigences du RGPD (Règlement général sur la protection des données). Vous devez également disposer de la possibilité de dématérialiser les tickets de caisse et les factures. Enfin, pour que vos formations soient prises en charge par votre OPCO (Opérateur de compétences), l’éditeur doit être certifié Qualiopi.

3. Un logiciel de caisse simple, efficace et évolutif

Lorsque vous choisissez un logiciel de caisse enregistreuse pour votre commerce, il est essentiel de trouver un équilibre entre la richesse des fonctionnalités et la facilité d’utilisation, afin de simplifier le travail de vos vendeurs. La convivialité du logiciel est déterminée par une attention particulière portée à l’ergonomie et au design. Demandez à chaque éditeur candidat de vous présenter une démonstration de leurs logiciels pour vous assurer que les opérations d’encaissement seront rapides en magasin et que vos employés en back office pourront rapidement maîtriser l’outil, quel que soit leur niveau de familiarité avec les outils informatiques.

Si l’interface du logiciel de caisse est intuitive, vos vendeurs devraient être en mesure de le prendre en main après une formation courte de deux heures maximum. Pour les responsables de point de vente ou les personnes chargées des tâches plus complexes en back office, une formation de quelques jours devrait suffire. La facilité d’adoption par les équipes est un facteur crucial qui favorisera l’acceptation de la nouvelle solution en magasin.

Les bons logiciels de caisse sont capables de gérer plusieurs magasins en temps réel, en offrant des fonctionnalités telles que la consultation des stocks, les transferts de marchandises intermagasins, l’établissement de statistiques de vente et l’analyse des meilleures performances en fonction de la typologie des boutiques, des régions et des pays. Si vous prévoyez de faire croître progressivement votre réseau, il est important de choisir un logiciel de caisse capable de prendre en charge plus qu’une simple boutique et de soutenir la croissance de votre chiffre d’affaires.

Les équipes ont de nouveaux besoins fonctionnels qui nécessitent une interaction avec d’autres outils. C’est pourquoi le choix d’un logiciel de caisse enregistreuse doit se porter sur une solution évolutive. Cela permettra non seulement à votre entreprise de rester conforme aux normes et aux fonctionnalités indispensables, mais aussi de bénéficier d’innovations constantes.

4. Un logiciel de caisse en ligne (Saas), en temps réel et sécurisé

Effectivement, un logiciel de caisse enregistreuse moderne devrait idéalement être disponible en mode SaaS (Software as a Service) et hébergé sur le Cloud plutôt que d’être installé localement sur les serveurs de votre entreprise ou sur vos points de vente. Cela offre plusieurs avantages, notamment un meilleur niveau de sécurité et une réduction des coûts liés à l’hébergement, à la maintenance et aux mises à jour logicielles.

Fastmag, en tant que pionnier du mode SaaS, propose des serveurs sécurisés qui permettent d’accéder à leur suite de logiciels de n’importe où et à tout moment de manière sécurisée.

Le mode SaaS fonctionne sur un modèle d’abonnement, offrant ainsi une plus grande flexibilité. Vous bénéficiez de l’hébergement, de la maintenance et des mises à jour des logiciels déployés, sans engagement à long terme.

La sécurité est une préoccupation majeure pour tous les commerçants. Cela concerne à la fois l’accès au réseau et la protection des données. Les connexions à la base de données doivent être authentifiées par un login et un mot de passe. Les communications avec le serveur sont sécurisées via le protocole HTTPS, ce qui crypte tous les échanges entre l’ordinateur, le mobile et le serveur, y compris la phase de connexion et d’authentification. De plus, il est souhaitable d’avoir différents niveaux d’accès au logiciel de caisse pour des raisons de confidentialité et de sécurité. Par exemple, il est préférable de limiter l’accès à certaines fonctionnalités (comme l’encaissement) pour certains employés.

5. Un logiciel de caisse aux normes légales des pays dans lesquels vous exercez

Il est impératif que l’outil se conforme aux normes nationales de lutte contre la fraude fiscale et réponde aux exigences fiscales pour d’éventuelles implantations à l’étranger, telles que les États-Unis où la gestion des taxes varie selon les États. Le logiciel de caisse en magasin doit inclure des fonctionnalités ou être compatible avec des outils permettant la dématérialisation des détaxes, afin de générer automatiquement les bordereaux de détaxe pour les clients éligibles.

La conformité à la loi 2018 NF 525 sur la TVA est obligatoire pour tout commerçant équipé d’un outil de gestion numérique, à l’exception des régimes d’auto-entrepreneur ou de micro-entreprise.

De même, il est essentiel de respecter les réglementations récentes en matière de protection des données, telles que le RGPD. Tout commerçant qui collecte des informations sur sa clientèle doit disposer d’un outil lui permettant de supprimer ces informations à la demande, sans avoir à supprimer ses résultats de vente.

Enfin, en ce qui concerne les considérations environnementales, la législation européenne prévoit une suppression progressive des tickets de caisse au format papier pour les achats en magasin de moins de 30 euros d’ici 2023.

Les 11 fonctionnalités clé que doit intégrer un bon logiciel de caisse

1. Une gestion avancée de la clientèle

Un commerçant doit répondre aux besoins d’une clientèle diversifiée, comprenant à la fois les résidents de sa zone de chalandise, qu’il souhaite fidéliser, et les clients de passage en magasin. L’utilisation d’un logiciel de caisse enregistreuse lui permettra d’offrir un niveau de service élevé.

Les logiciels de caisse utilisés dans le commerce de détail garantissent un service client irréprochable en respectant les principes du RGPD pour la gestion de la relation client. Cela permet d’organiser des campagnes de fidélisation, de gérer les cartes cadeaux et de collecter des données.

Tous ces éléments contribuent à une parfaite connaissance du comportement d’achat des clients, tels que leur historique d’achat, la segmentation des bases de données, l’importation des données, etc. La collecte de données, comprenant des informations telles que la civilité, l’adresse postale, l’adresse e-mail, les numéros de téléphone portable et désormais les profils de réseaux sociaux, intervient généralement au moment du paiement lors de la dématérialisation du ticket de caisse. L’essentiel est d’avoir une base de données bien qualifiée et conforme au RGPD, avec des clients ayant donné leur consentement (opt-in). Cette base de clients peut ensuite être segmentée en groupes selon leur typologie.

2. Une gestion des stocks avancée

Il est essentiel que les niveaux de stock soient partagés en temps réel entre tous les acteurs de l’entreprise. Permettre la consultation et l’interrogation des stocks par les points de vente en magasin, le site web et les marketplaces constitue un point de départ essentiel pour une bonne gestion des stocks. En effet, ces dernières années ont clairement démontré l’importance de la vente en ligne, que ce soit sur le site de commerce électronique de l’enseigne ou en proposant des options telles que le click and collect. Il est donc nécessaire de gérer les stocks de manière omnicanale.

Ainsi, votre logiciel de caisse doit être intégré directement afin d’éviter les ressaisies inutiles. Une gestion avancée des stocks permet de gérer facilement les éléments suivants :

  • La consultation des stocks disponibles : que ce soit sur le site web, dans les entrepôts, en commande, en cours d’acheminement ou dans les autres points de vente (PDV).
  • Les délais de livraison : que ce soit entre les PDV, des PDV au client ou chez le client lui-même.
  • Les modes de livraison : y compris le transfert entre les PDV, le click and collect et la livraison en point relais.

3. La synchronisation avec votre site e-commerce

L’éditeur peut proposer, dans sa gamme d’outils, sa propre plateforme de commerce électronique intégrée nativement ou offrir la possibilité de se connecter facilement à des systèmes de gestion de contenu (CMS en anglais). Les CMS e-commerce sont des logiciels conçus pour la création et la mise à jour dynamique de sites Web dédiés à la vente.

Shopify, Magento, Prestashop et Woocommerce sont les principaux acteurs de ce marché.

L’éditeur peut interconnecter votre site Web personnalisé avec son système de gestion commerciale intégrant le logiciel de caisse enregistreuse. Cela vous permettra d’accéder à un catalogue de produits et à des stocks unifiés.

En associant cette fonctionnalité à une base de données clients unique, vous pourrez ainsi gérer efficacement vos différents canaux de distribution : les points de vente physiques, les sites de commerce électronique et les marketplaces. De plus, vous pourrez proposer des options pratiques pour faciliter la vie de vos clients, comme le click and collect.

4. La possibilité d’encaisser sur smartphone

Les logiciels de caisse doivent permettre de réaliser des ventes à la fois sur une caisse enregistreuse fixe en magasin et avec une solution mobile, utilisable depuis un smartphone ou une tablette tactile. L’application iOS et Android de votre logiciel de caisse, installée sur vos smartphones ou tablettes, offre une fonctionnalité avancée en vous permettant d’encaisser directement les paiements.

5. Une gestion des produits avancée

La création du catalogue produits doit être simple et rapide, permettant de le réaliser en quelques clics, que ce soit de manière manuelle ou par import en masse à partir d’un fichier, comme un fichier Excel. Votre logiciel de caisse doit vous offrir la possibilité d’accueillir un fichier d’import structuré en fonction de la segmentation que vous utilisez dans la gestion de votre activité, telle que :

  • Nomenclature (rayon, famille, sous-famille)
  • Fournisseur, fabricant
  • Pays de distribution
  • Marque
  • Saison
  • Thème
  • Collection
  • UB Prospectus
  • Et cetera

Cela vous permettra de créer plus facilement des listes de produits (ou paniers) basées sur la structure de votre référentiel, ce qui sera utile pour :

  • Construire votre offre de produits
  • Suivre vos indicateurs clés de performance (KPI)
  • Établir des règles de soldes ou de campagnes promotionnelles
  • Faciliter vos inventaires

6. La capacité de bien gérer vos prix, vos soldes et tous types de promotions

Pour assurer le succès de votre commerce, il est essentiel de disposer d’une stratégie de prix et d’offres promotionnelles performante, qui peut être facilement mise en œuvre grâce à votre logiciel de caisse. Voici quelques fonctionnalités clés qui vous permettront d’y parvenir :

  • Bibliothèque de mécaniques promotionnelles prédéfinies
  • Gestion centralisée des soldes
  • Création de listes de produits
  • Déclenchement des périodes de démarque
  • Prévision de l’atterrissage des stocks en fin de solde
  • Calcul automatique du coefficient de rentabilité 

7. Des outils de reporting et statistiques en temps réel et détaillées

Tout entrepreneur ou responsable de centre de profit doit être en mesure de suivre son activité, car la gestion implique également la prévision. Ce suivi repose sur la production de rapports. Ainsi, le système informatique doit offrir les fonctionnalités suivantes :

  • Temps réel : obtenir des chiffres d’affaires instantanés (par point de vente, région, national…)
  • Consultation sur différents supports : smartphone, tablette, ordinateur portable
  • Fréquence de consultation : horaire, quotidienne, hebdomadaire, mensuelle…
  • Canaux de vente : web, drive, point de vente physique, marketplace, salon, corner, boutique éphémère…
  • Consolidation des données (pour plusieurs réseaux/magasins) : par département, catégorie de produits, zone géographique…
  • Comparaisons : périmètre constant, non constant, année précédente, hebdomadaire, périodes de soldes ou promotions

Ces rapports, indicateurs de performance clés (KPI), états et tableaux de bord doivent être accessibles nativement dans le logiciel, tout en étant paramétrables en fonction de l’activité des points de vente. Avec le meilleur logiciel de caisse, il est également possible de créer librement des rapports personnalisés pour des besoins spécifiques ou ponctuels.

Grâce à cela, vous pouvez savoir ce que vous vendez, où, comment, à qui, combien, à quelle fréquence et avec quelle marge. Ainsi, vous êtes en mesure d’acheter les bonnes quantités au meilleur prix et au bon moment pour votre entreprise.

Enfin, ces analyses peuvent être complétées par des modules logiciels spécialisés en Business Intelligence (BI) et Intelligence Artificielle (IA).

8. La capacité à gérer plusieurs dépôts et magasins

En fonction de la structure et de la taille de votre entreprise, les solutions de gestion doivent être adaptées. Les paramètres de vos logiciels doivent refléter votre organisation, afin que la gestion de votre activité corresponde à votre réalité quotidienne.

Pour une enseigne qui gère plusieurs dépôts et magasins, une solution adaptée devrait :

  • Offrir différents niveaux d’accès pour tous les intervenants qui travaillent avec vous et qui ont accès au logiciel de caisse.
  • Proposer une infrastructure adaptée à votre métier, telle que le mode SAAS (Software-as-a-Service), le mode local, des performances serveur optimales et la possibilité de connexion multiple.
  • Mettre à disposition des informations en temps réel sur les stocks, les commandes, les factures, les disponibilités, ainsi que le référentiel des produits.

9. Un logiciel multilingue et multidevise

Un logiciel de caisse enregistreuse doit être en mesure de suivre la croissance et le développement de l’entreprise. Cette croissance peut se produire à l’échelle internationale grâce à l’ouverture de nouveaux magasins, à l’acquisition d’entreprises, au développement d’un réseau de magasins affiliés/franchisés ou de partenariats.

Pour accompagner cette expansion, le logiciel doit répondre à plusieurs exigences :

  • Multilingue : la solution propose des versions dans chaque langue des pays où vous opérez, permet la traduction du référentiel produit et de la nomenclature, et facilite une offre produit adaptée. Idéalement, l’éditeur du logiciel propose une documentation et une assistance téléphonique multilingues.
  • Multidevise : cela ne concerne pas seulement la gestion de plusieurs devises, mais aussi la gestion de différentes structures de taux de TVA.

10. L’encaissement sans être connecté à internet

Les logiciels en mode SAAS hébergés dans le cloud sont devenus le modèle d’organisation d’infrastructure dominant. Cependant, compte tenu des exigences opérationnelles de votre secteur d’activité, il est essentiel de prévoir toutes sortes de situations :

  • Interruption du réseau informatique
  • Perte de connexion internet
  • Cyber attaque
  • Panne du serveur
  • Temporaire inaccessibilité des bases de données

C’est pourquoi, une solution « full web » accessible via le navigateur Internet de vos postes informatiques doit également offrir un mode hors ligne. En d’autres termes, elle doit être en mesure de fonctionner localement afin de garantir la continuité des encaissements, même en cas de problème de réseau en magasin.

Le mode hors ligne doit également permettre la recherche et la création de fiches clients, l’application des promotions, ainsi que la consultation de votre catalogue de produits. Cette solution doit également prévoir la synchronisation des ventes une fois la connexion internet rétablie.

11. Un logiciel connecté et ouvert à d’autres applications

Il est essentiel que le logiciel de caisse d’un magasin soit « ouvert », c’est-à-dire qu’il puisse se connecter facilement à des applications tierces. Dans un premier temps, cela facilite son intégration dans votre système informatique existant, et dans un second temps, cela permet l’évolution de votre système informatique. En d’autres termes, la solution choisie doit pouvoir échanger des données avec d’autres applications.

Différents modes d’échange doivent être disponibles :

  • Fichiers plats
  • Web services
  • EDI (Échange de Données Informatisées)
  • API (Interface de Programmation Applicative – échange direct entre systèmes)

Les services que l’éditeur doit impérativement vous offrir en plus du logiciel

Un support téléphonique local, en français et disponible 7j/7

L’éditeur du logiciel de caisse enregistreuse et de gestion doit s’engager contractuellement à fournir un niveau de service spécifié. Voici les aspects importants auxquels vous devez prêter attention :

  • Les différents moyens de communication disponibles (téléphone, chat, e-mail, ticket d’incident, etc.).
  • Le temps nécessaire pour prendre en charge vos demandes.
  • Le délai de résolution de vos demandes.
  • Une interface dans le logiciel de caisse pour suivre l’état de vos demandes.
  • Les types de maintenance proposés (maintenance applicative, matérielle, etc.).
  • Les horaires de disponibilité du service d’assistance téléphonique (la hotline doit être ouverte au minimum 6 jours sur 7).
  • Les arrangements spéciaux pour les jours particuliers tels que le dimanche ou les jours fériés.

Pour simplifier la communication avec l’éditeur, il est préférable d’avoir un interlocuteur unique qui vous est dédié. Les membres de l’équipe de la hotline doivent parler votre langue et être familiers avec les besoins spécifiques des détaillants.

Un éditeur proche et à l’écoute de ses clients

Chaque commerçant a des besoins spécifiques, c’est pourquoi un éditeur doit être attentif aux problématiques que vous rencontrez afin de vous proposer des solutions. Il est également important qu’il vous donne de la visibilité sur sa feuille de route, en indiquant quelles fonctionnalités seront développées et dans quels délais. Un éditeur proche est avant tout un éditeur qui se trouve géographiquement à proximité de vous. Si vous êtes en relation avec un éditeur français et que vous vous situez en France, cela facilitera vos échanges. De plus, vous bénéficierez d’une écoute plus attentive concernant vos problématiques locales.

Des formations et des consultants disponibles pour vous accompagner

Il est essentiel que vous puissiez bénéficier de formations dispensées directement par l’équipe de l’éditeur. Les formateurs doivent avoir une connaissance approfondie de votre secteur d’activité et fournir des supports de formation. L’éditeur doit être en mesure de vous fournir ces supports en ligne, afin qu’ils soient accessibles à tout moment pour tous les collaborateurs et partenaires de votre entreprise. Les formations doivent également être adaptées aux différents niveaux d’expertise de chacun, que ce soit pour les responsables informatiques, les responsables financiers, les directeurs marketing, les responsables des achats, les directeurs de la chaîne d’approvisionnement, les directeurs, les gérants, les responsables de rayon, les caissiers, les vendeurs ou les inventoristes. L’éditeur doit garantir un accompagnement avec des consultants qui seront présents à vos côtés pour vous guider dès le démarrage. Ce suivi vous permettra de mieux comprendre les fonctionnalités de la solution, notamment pour :

  • Créer votre référentiel produit en important des fichiers
  • Paramétrer vos règles de prix et vos soldes
  • Intégrer la solution dans votre système d’information
  • De cette manière, vos paramétrages se feront de manière fluide et avec l’expertise des professionnels du métier, et vos données seront reprises en toute tranquillité.

Le logiciel de caisse Fastmag Boutique répond à tous vos besoins…

Caractéristiques essentielles :

  • Certification
  • 30 ans d’expertise
  • Solution en mode SaaS
  • Multi-plateformes
  • Support disponible 7 jours sur 7
  • Fait partie du groupe DL Software

Fonctionnalités :

  • Adapté spécifiquement à votre secteur d’activité
  • Développé par un éditeur compétent
  • Interface simple, évolutif en ligne (SaaS), en temps réel et sécurisé
  • Conforme aux normes légales des pays dans lesquels vous exercez
  • Gestion avancée des clients
  • Gestion avancée des stocks
  • Synchronisation avec votre site e-commerce
  • Possibilité d’encaisser sur smartphone
  • Gestion avancée des produits

Aspect relationnel :

  • Bonne gestion des prix, des soldes et des promotions de toutes sortes
  • Rapports et statistiques en temps réel et détaillés
  • Gestion de plusieurs dépôts et magasins
  • Logiciel multilingue et prenant en charge plusieurs devises
  • Encaissement possible sans connexion Internet
  • Connecté et compatible avec d’autres applications
  • Disponible en français et support téléphonique disponible
  • Éditeur proche et à l’écoute de ses clients
  • Formation et consultants disponibles

 

Recommandés Pour Vous

A propos de l'Auteur: Alex Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *