Quels sont les meilleurs drones en 2022 ?

0
50

Vous avez toujours voulu piloter un drone, que vous soyez débutant ou expert, comparez les meilleurs drones en 2022 pour décider lequel choisir. 

LES MEILLEURS DRONES DISPONIBLES EN 2022

Comme les caméras d’action, le marché des drones s’est calmé après quelques années bien remplies. Malgré quelques tentatives de Parrot et Xiaomi, c’est DJI qui s’est finalement imposé comme la référence des drones grand public. Et force est de constater que les Chinois gouvernent cette catégorie en tyrans éclairés. Non seulement la conception logicielle et matérielle du produit est irréprochable, mais le service après-vente est au top et les pièces détachées sont facilement accessibles.

Oui, car acheter un drone, c’est aussi risquer de l’endommager de manière plus ou moins spectaculaire. DJI propose également une garantie DJI Care Refresh avec jusqu’à deux unités de remplacement par an. Le prix est relativement bas (49 euros par an pour le Mini 2) et un abonnement est vivement conseillé.

J’ai comparé les meilleurs drones du moment pouvant satisfaire les débutants aux vétérans dans une large gamme de prix. De ceux qui apprécient la qualité d’image et les caméras à ceux qui veulent profiter des meilleures sensations, il y en a pour tous les goûts. Si vous voulez prendre de superbes photos sur terre, consultez notre Guide d’achat d’Action Cam.

Cependant, veuillez noter qu’à partir du 1er janvier 2021, les règles de vol européennes ont changé.

DJI AIR 2D

Après le très réussi Mavic Air 2, je me demandais ce que DJI pouvait encore ajouter à son drone phare. Réponse du fabricant : Un meilleur capteur. La forme du drone lui-même est presque identique à celle de l’Air 2, nous nous en tenons donc à un modèle pliable suffisamment léger pour ne pas nécessiter de permis spéciaux. Vous obtenez cependant un nouveau contrôleur. Plus grand et plus confortable que son prédécesseur, il adopte principalement la technologie de transmission OcuSync version 3.0. Cela augmente la portée à 8 km et rend le flux vidéo plus stable. Si la mécanique reste inchangée, il peut facilement perdre son autonomie et gagner plusieurs modes de pilotage automatique lors des transits, facilitant la réalisation de manœuvres complexes.

Le dernier grand changement concerne le module caméra construit autour du capteur 1 pouce réservé au Mavic 2 Pro. Le résultat est une bien meilleure qualité globale pour les vidéos et les photos tout autour. Certains regretteront peut-être d’être passé à une ouverture fixe de f/2,8 alors que le modèle précédent était réglable. DJI est donc ici presque parfait, proposant un drone très polyvalent dont la qualité vidéo est suffisante pour de nombreux professionnels. Ce n’est clairement pas visuellement dominant, jusqu’aux coups maladroits de l’ancien Mavic 2.

Ce sont donc selon nous les meilleurs drones du marché en termes de rapport qualité-prix.

DJI MAVIC 3

Après trois ans de sortie, les drones Mavic 2 Pro et Zoom ont enfin vu leurs remplaçants. Et bien que DJI ait un quasi-monopole, la société chinoise n’était pas satisfaite du strict minimum de service.

Le Mavic 3 est légèrement plus grand que son successeur, mais reste compact et surtout ne dépasse pas les 900 grammes condamnés. Comme toujours, la finition est impeccable et le design vraiment bien pensé pour faciliter la vie de l’utilisateur. Rien de nouveau côté télécommande. Vous pouvez voir que le reste de la gamme utilise de très bons contrôles. Cependant, la portée a été ajustée à la hausse jusqu’à une portée maximale de 15 km. Lors de nos tests, nous avons obtenu un flux vidéo stable à environ 1 100 m de distance.

 Oubliez les deux modèles de modules photo Mavic 2. On revient ici à une référence, mais équipée de deux capteurs. Le premier est un capteur micro 4/3 et le second est un téléobjectif. Alors que le capteur principal établit une nouvelle référence en matière de qualité vidéo dans les drones grand public, le capteur secondaire est peu attrayant. Le zoom lui-même est impressionnant, mais la qualité globale n’est pas assez bonne pour une utilisation pratique. Le drone est rapide (jusqu’à 75 km/h), réactif et surtout très simple d’utilisation. De nombreux capteurs de navigation assurent une excellente sécurité et offrent une excellente localisation automatique. Enfin, l’autonomie est solide puisque nous avons enregistré 30 minutes d’utilisation lors de nos tests.

Bien sûr, tout cela a un prix. 2 100 € pour la version de base et 2 800 € pour la version Fly More. Nous croyons que c’est relativement inévitable. Les plus fortunés pourront opter pour la version Cine Premium qui embarque un SSD intégré de 1 To, une télécommande RC Pro et surtout l’encodage Apple ProRes. C’est pourquoi DJI propose une nouvelle référence. Pour des informations encore plus approfondies et surtout de nombreuses vidéos captées par la bête, nous vous conseillons vivement de lire notre avis sur le DJI Mavic 3. 

DJI MINI 2

Un an après que DJI ait écrasé les derniers vestiges de la course de drones abordables, DJI récidive avec le Mavic Mini 2. Bref, un drone simple d’utilisation et surtout qui pèse moins de 250 grammes. Par conséquent, aucune formation ou inscription en ligne n’est requise. Ces limites de poids signifient que le format n’a pas évolué. Parmi les changements figure non seulement l’arrivée attendue de l’USB-C, mais aussi un moteur un peu plus puissant qui lui permet de mieux tenir face au vent. La méthode de transmission est commutée sur OcuSync 2.0, qui est utilisé dans les modèles haut de gamme. La portée théorique est donc portée à 10 km.Mieux encore, vous obtenez une télécommande beaucoup plus confortable. Si le capteur lui-même ne change pas, vous pouvez enregistrer en 4K sur votre carte mémoire et le stocker dans votre téléphone en Full HD.

Alors le Mini 2 progresse sur tous les fronts, se rapprochant de plus en plus de ses frères et sœurs. Dans le même temps, le prix augmentera également de 60 euros pour le drone de base et de 100 euros pour le forfait « Fly More ». À notre avis, l’augmentation est justifiée compte tenu des progrès réalisés jusqu’à présent. Vous pouvez trouver un aperçu plus complet dans notre revue DJI Mavic Mini 2.

Même avec un budget serré, la première Mini du même nom est toujours au catalogue. Mais avec une différence de seulement 60 €, ce jeu ne vaut la chandelle que s’il y a une grosse promotion avec des accessoires dans la boîte. 

DJI MINI 3 PRO

Lancé au printemps 2022, le Mini 3 Pro se situe récemment entre le DJI Mavic Mini 2 et le drone Air 2S. C’est un super drone de moins de 800 $. Comme le Mini 2, il pèse moins de 250 grammes sur la balance (249 grammes pour être exact), le plaçant dans la catégorie réglementaire la plus accessible, ne nécessitant aucune formation.

Qu’apporte ce nouveau modèle à l’offre déjà abondante de DJI ? La technologie n’a pas été négligée, cependant, avec un capteur de 48 mégapixels qui peut enregistrer jusqu’à 4K à 60 ips, un zoom numérique jusqu’à x4 (Full HD) et une ouverture f/1,7. Une fois plié, il mesure juste 145 x Avec 90 x 62 mm, c’est moins encombrant qu’une radiocommande. Côté confort de vol, ce petit drone bénéficie d’une détection d’obstacle dans les 3 directions. Cependant, en termes de vitesse, il n’y a rien de nouveau par rapport à la Mini 2. Pourtant, vous obtenez jusqu’à 34 minutes de vol et jusqu’à 47 minutes d’autonomie avec l’Intelligent Flight Battery Plus.

Bref, pour un prix honnête, c’est un super drone très compact qui offre une expérience de vol confortable et qui permet de filmer comme un pro grâce à un appareil photo de très haute qualité. 

DJI FPV

Le DJI FPV, comme son nom l’indique, est un modèle de drone conçu pour la navigation à la première personne. Vous portez donc un casque de réalité virtuelle (inclus) pendant la conduite. Cela garantit une expérience d’immersion inégalée.

Contrairement à la plupart des drones de ce type, le FPV possède toutes les améliorations qui ont fait le succès de la marque. Elle a donc droit au GPS intégré, à l’évitement d’obstacles automatique et au retour automatique au propriétaire. La technologie de transmission est particulièrement impressionnante, car la portée de communication est de 10 km. La vitesse maximale atteint 100 km/h et l’autonomie est de 20 minutes.

Mais là où ce modèle se démarque vraiment, c’est sa facilité d’utilisation et la courbe d’apprentissage facilitée par la présence de nombreux systèmes utiles comme le GPS. DJI propose également des simulateurs de smartphone afin que vous puissiez vous entraîner avant de commencer à vous entraîner. Le constructeur chinois bouscule le petit monde des drones FPV avec un premier drone impressionnant malgré quelques soucis. Nous vous encourageons à lire notre revue DJI FPV pour regarder de plus près la machine. 

DJI Ryze Tello

Vous avez un budget très serré ? Le DJI Ryze Tello est un drone spécialement destiné aux débutants et au jeune public. En effet, le drone est léger (80 grammes), tient dans la main (9,80 x 9,25 x 4,10 cm), et a un côté pédagogique. Programmez avec Scratch, un système de codage accessible aux enfants. Il dispose d’un appareil photo de 5 mégapixels qui filme en 720p 30 IPS, d’une autonomie de seulement 13 minutes, d’une vitesse de pointe de 8 mètres par seconde et d’une portée allant jusqu’à 100 mètres. Il comprend un certain nombre de fonctionnalités telles que le décollage et l’atterrissage automatiques, l’exécution de tours tels que les retournements, etc.

Il a aussi l’avantage d’être disponible à un prix très abordable. Cela vous permettra d’apprendre à piloter un drone sans (immédiatement) vider votre compte bancaire.

TOUT SAVOIR AVANT D’ACHETER UN DRONE

QUELS SONT LES PRÉREQUIS POUR PILOTER MON DRONE ?

 Si votre drone pèse moins de 800 grammes, vous n’avez pas besoin de passer un test en ligne pour exercer votre passion du vol. Comme mentionné ci-dessus, pour voler légalement, le drone doit être enregistré sur la plateforme AlphaTango et avoir suivi une formation en ligne. Tous ces éléments sont accessibles gratuitement à partir d’un site Web qui délivre des certificats valables 5 ans. Si vous ne l’emportez pas toujours avec vous, vous serez condamné à une amende. A noter que certains drones assez courants sont concernés comme  Mavic 2 Pro.

Depuis le 1er janvier 2021, une nouvelle réglementation européenne sur les drones est entrée en vigueur. En plus de l’âge minimum du pilote de 14 ans, l’altitude de vol sera augmentée de 150 mètres à 120 mètres. Le reste des règles dépend du poids de votre équipement. Les drones de loisir sont développés entre les catégories C0 à C4.

  • Les drones de moins de 250g doivent être enregistrés auprès d’AlphaTango s’ils embarquent une caméra. Il appartient à la catégorie C0. Le survol des personnes est autorisé.
  • Les drones pesant 250-900g (Catégorie C1) doivent être enregistrés et les pilotes doivent suivre une formation en ligne intitulée « Open Category A1/A3 » avec un test de 40 questions. Les certificats sont valables 5 ans. La lévitation humaine est autorisée s’il existe un accord écrit exprès. 
  • 900 g à 4 kg (Catégorie C2). Ils ont les mêmes restrictions que les sous-catégories, mais la formation est plus complète (telle que définie par la DGAC). Vous pouvez voler jusqu’à 30 mètres des personnes, et jusqu’à 5 mètres avec la fonction « basse vitesse ».

Enfin, ces nouvelles instructions sont rétroactives. Par conséquent, les drones existants devront être mis à jour afin qu’ils ne soient pas finalement interdits. DJI s’est déjà engagé à moderniser sa flotte existante. 

QUELLES SONT LES AUTRES INTERDICTIONS DE PILOTAGE DE DRONE ?

Il existe environ 10 choses à ne pas faire ou bonnes pratiques, résumées dans un guide de bonne utilisation. La bonne manipulation des drones est généralement une question de bon sens. Aussi, même si le drone est équipé d’un dispositif d’éclairage, il est interdit de voler de nuit à proximité des aérodromes ou en zone urbaine. De plus, vous devez toujours garder un œil sur votre appareil. Le pilotage à la première personne (FPV) est possible sous certaines conditions, notamment en présence d’un « copilote ». Il est interdit de rouler dans un véhicule en mouvement. Une fois que vous vous êtes familiarisé avec les lois applicables, vous pouvez choisir un drone qui correspond à vos besoins et à votre budget. S’il s’agit de votre premier drone, n’hésitez pas à essayer le modèle débutant pour acquérir les bases du pilotage avant d’investir dans un drone plus performant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici