Qu’est-ce que le bitcoin et comment fonctionne-t-il ?

0
58

BITCOIN la première crypto monnaie

La crypto-monnaie la mieux connue sur le marché est le bitcoin. Cette monnaie numérique, créée par l’énigmatique Satoshi Nakamoto, poursuit sa montée en valeur année après année. Le moment est venu de faire le point sur les crypto-monnaies, de leur genèse à aujourd’hui.

Le nom Bitcoin est dérivé de deux mots anglais : bit (unité de données numériques) et coin (monnaie dans la langue de Shakespeare). Une personne (ou un groupe de personnes) se faisant appeler Satoshi Nakamoto a parlé pour la première fois de monnaie virtuelle en 2008. Il s’agit d’un nom fictif. À ce jour, on ne sait pas qui a inventé le bitcoin.

Les internautes, en revanche, sont prêts à explorer. Plusieurs identités se sont présentées au fil des ans, certaines plus crédibles que d’autres. Satoshi Nakamoto a disparu de manière inattendue au début des années 2010, laissant très peu de traces derrière lui. Certains pensent qu’il a été enlevé par la CIA afin de le faire taire.

Quoi qu’il en soit, Satoshi Nakamoto a amassé l’une des plus grandes fortunes du monde. La personne ou le groupe d’individus qui se cache derrière ce pseudonyme figure parmi les 50 personnes les plus riches du monde. Satoshi Nakamoto contrôlerait 980 000 bitcoins, soit plus de 58 milliards d’euros, via son propre portefeuille blockchain.

QU’EST-CE QU’UNE CRYPTO-MONNAIE ?

Le bitcoin est une crypto-monnaie, et non une devise comme l’euro, le dollar ou la pound sterling. Le bitcoin est un instrument monétaire numérique qui échappe au contrôle d’un gouvernement et à celui d’un organisme financier. Il n’existe aucune autorité centralisée chargée de réglementer les crypto-monnaies. Satoshi Nakamoto a déclaré dans le livre blanc du Bitcoin que son objectif était de contourner les institutions financières et de créer une monnaie véritablement indépendante. Une monnaie virtuelle ne peut pas être dévaluée de cette manière.

Quelles sont les restrictions sur BITCOIN ?

Bien que le bitcoin ne soit contrôlé par aucune agence ou banque, il est soumis à certaines restrictions. La valeur du bitcoin est uniquement régie par la loi de l’offre et de la demande en l’absence de tout organisme de réglementation. C’est pourquoi son prix varie autant. Mais c’est aussi pour cette raison qu’il est possible de générer des profits importants en quelques heures. Il convient de noter qu’il est également possible de perdre de l’argent. Enfin, la valeur du bitcoin est déterminée par la confiance qu’on lui accorde.

Malgré ses opposants, le bitcoin s’est imposé comme une monnaie légitime ces dernières années. Le bitcoin correspond aux trois définitions de la monnaie d’Aristote : moyen d’échange, unité de compte et réserve de valeur.

QU’EST-CE QUE LA BLOCKCHAIN EXACTEMENT ?

On pourrait croire que les transactions en bitcoin ne sont pas réglementées. Ce n’est pas le cas. Les fondateurs de Bitcoin ont construit la technologie blockchain pour assurer la sécurité de ses utilisateurs. La blockchain est essentielle au concept de Bitcoin.

La technologie blockchain permet de stocker et d’échanger des informations de manière totalement transparente et sécurisée. La blockchain est une base de données massive qui contient toutes les transactions effectuées par ses utilisateurs. Lorsque deux personnes échangent des bitcoins sur la blockchain, leur transaction est codée puis verrouillée sur le réseau de la blockchain.

Transaction sur la blockchain : UN BLOC

Cette transaction est appelée « bloc ». La blockchain est constituée de toutes les transactions et, par conséquent, de tous les blocs créés par les utilisateurs. Les autres utilisateurs ne peuvent pas modifier le contenu de ce bloc car ils n’y ont pas accès. Comme vous pouvez le constater, personne ne peut voler vos bitcoins. Le bitcoin n’est pas anonyme, comme le croient de nombreux internautes. Cette technologie est fictive. Sur la blockchain, il est encore relativement simple de retrouver le portefeuille d’un utilisateur.

Validation des transactions

Chaque transaction est validée et certifiée par tous les développeurs actifs sur le réseau blockchain. Pour modifier une blockchain, une personne doit avoir le consentement des autres membres de la blockchain. Cela n’est tout simplement pas faisable. Bien que décentralisée, l’autorité n’est pas inexistante. De plus, la blockchain n’est pas conservée sur un seul serveur mais sur toutes les machines du réseau. Chaque utilisateur enregistre une partie de la blockchain sur son appareil. Chaque appareil du réseau est appelé « nœud ».

Le protocole Bitcoin, comme tout autre logiciel informatique, est continuellement mis à jour pour améliorer ses performances. La mise à jour Taproot a été appliquée à la blockchain Bitcoin fin 2021. Cette amélioration significative permettra de ne pas distinguer les transactions simples des transactions nécessitant de nombreuses signatures, ce qui renforcera la confidentialité du réseau et réduira les coûts de transaction.

Le bitcoin et la plupart des autres crypto-monnaies utilisent une blockchain. La blockchain est exploitée par la majorité des 5 000 crypto-actifs répertoriés par CoinMarketCap, tels que LiteCoin, Ether et sa plateforme Ethereum, ou encore Dogecoin, Shiba Inu, ou BNB.

COMMENT LE BITCOIN FUT CRÉÉ ?

Le minage est la méthode par laquelle le bitcoin est généré. Chaque opération est cryptée par une série de calculs informatiques très élaborés. Les échanges de bitcoins sont très sûrs grâce au minage. Pour extraire des bitcoins, vous avez besoin d’un équipement informatique puissant, appelé ASIC.

En d’autres termes, le bitcoin n’est que le résultat de centaines d’ordinateurs effectuant un calcul informatique à grande échelle. Il existe une limite à la quantité de bitcoins qui peut être extraite, tout comme l’argent et l’or, et toutes les devises précédentes. Satoshi Nakamoto a délibérément inclus une restriction dans le code du bitcoin. Il est impossible de posséder plus de 21 millions de bitcoins : le codage informatique de la blockchain ne le permet tout simplement pas. C’est la rareté inhérente au bitcoin qui le rend si précieux. Il convient de noter que 19 millions de bitcoins ont déjà été extraits.

QUEL EST L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL DU MINAGE DE BITCOINS ?

Le minage continu de bitcoin nécessite l’utilisation de machines puissantes. Cette procédure, sans surprise, consomme beaucoup d’énergie. Selon une estimation du New York Times, le minage d’un seul BTC nécessite désormais « 13 ans d’énergie résidentielle ». Cela dépasse même les 5,5 millions d’habitants de la Finlande en termes de consommation d’énergie. En outre, la plus grande ferme de minage des États-Unis aurait besoin de la même quantité d’énergie que la moitié d’un réacteur nucléaire.

La reine des crypto-monnaies utilise 7 fois plus d’énergie que toute l’infrastructure de Google. C’est moins que le secteur financier. Les crypto-monnaies auraient besoin de 113,89 TWh par an, soit la moitié de la quantité utilisée par le secteur bancaire (238,92 TWh par an) et l’extraction de l’or (240,61 TWh). C’est pourquoi plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) telles que Greenpeace plaident pour une modification significative du code BTC.

Ferme de mining de BTC

Il convient toutefois de souligner que la majorité des fermes d’extraction de bitcoins utilisent des énergies vertes et renouvelables, comme l’électricité hydroélectrique. Par ailleurs, plusieurs acteurs du secteur tentent aujourd’hui de réduire l’empreinte écologique du minage. C’est le cas de Tesla, qui s’est associé à deux professionnels du secteur pour miner des bitcoins en utilisant l’énergie solaire. Même l’effondrement de la crypto-monnaie de 2022 n’a pas réussi à réduire beaucoup la charge environnementale du bitcoin. En juin, la monnaie a utilisé la même quantité que l’Argentine.

COMMENT ACHETER DES BITCOINS ?

L’achat de bitcoins ou d’une fraction de bitcoin (satoshis ou SAT) est un processus simple. Il suffit de se rendre sur une bourse d’échange sur internet. La majorité de ces plateformes sont accessibles via une application disponible sur le Google Play ou l’App Store. Parmi les plus connues, on trouve Coinbase, Crypto.com, et l’incontournable Binance. Vous pouvez échanger vos bitcoins contre des euros, des éthers, des USDT (une crypto-monnaie à prix stable) ou des BNB sur ces services. La plupart des échanges vous permettent de déposer des fonds via une carte de crédit ou un virement bancaire.

COMMENT GAGNER DE L’ARGENT AVEC LE BITCOIN ?

Différentes possibilités s’offrent à vous pour tirer profit de votre investissement en bitcoins. Les experts ont décrit plusieurs méthodes d’investissement dans les crypto-monnaies. Vous devez établir vos techniques d’investissement en fonction de vos objectifs, de votre capital de départ et de votre appétit de gain. De même, vous pouvez choisir de parier sur le court ou le long terme. Avant d’aller plus loin, gardez à l’esprit que tout investissement comporte un certain niveau de risque.

Les holder : Garder les BTC

Nous vous proposons la stratégie « Hold » si vous souhaitez parier sur le long terme. Déposez une petite somme d’argent en bitcoin, puis laissez-la tranquille pendant quelques années pour voir si votre investissement initial a augmenté. Rien ne vous empêche de vérifier le prix et les tendances de temps en temps, mais vous n’allez pas vendre vos bitcoins. Dans cette stratégie, vous déterminez à l’avance le prix auquel vous envisagerez de vendre.

Stratégie de cost averaging

Le DCA est une autre stratégie d’investissement populaire (Dollar Cost Average). Cette technique consiste à placer régulièrement une somme d’argent déterminée dans un portefeuille. Vous pouvez, par exemple, investir 15 ou 50 euros chaque mois. Cette stratégie permet d’étaler le prix d’entrée des investisseurs plutôt que de retirer une énorme somme d’argent en une seule fois. De nombreux sites, notamment la startup française StackinSat, vous permettent d’investir dans le DCA.

Stratégie de trader sur BTC

La stratégie du trader est d’acheter et de vendre dans un court laps de temps, ce qui est plus hasardeux mais parfois plus rentable. Lorsque le cours du bitcoin est au plus bas, vous en achetez une partie, et lorsque le cours est au plus haut, vous le vendez. Pour ce faire, vous devez tenter de prévoir le prix du marché. Vous pouvez essayer si vous en avez le courage. Soyez prudent : c’est de loin l’approche la plus dangereuse !

QUE PEUT-ON ACHETER AVEC DES BITCOINS ?

Ne considérez pas le bitcoin comme un produit purement spéculatif. Les bitcoins peuvent également être utilisés pour effectuer des achats en ligne. Actuellement, plus de 100 000 sites Web dans le monde acceptent les paiements en bitcoins. Les magasins qui acceptent les bitcoins auront un panneau indiquant « Nous acceptons les bitcoins » ou « Bitcoin accepté ici ».

QUELS SONT LES PAYS QUI ONT INTERDIT LE BITCOIN ?

Certains pays ont interdit le bitcoin parce qu’ils craignent qu’il facilite le blanchiment d’argent et le financement d’organisations terroristes. C’est notamment le cas de la Chine. Le gouvernement chinois a rendu illégales les transactions en crypto-monnaies. La Chine empêche toute plateforme étrangère de délivrer des services à des investisseurs chinois. Les ressortissants chinois ne peuvent donc pas utiliser les plateformes d’échange telles que Coinbase, Binance, Kraken ou Bitfinex.

Opposition de certains pays contre le BTC

D’autres pays, comme l’Inde et le Nigeria, se sont ouvertement opposés aux crypto-monnaies. Récemment, le Kosovo a choisi de restreindre l’extraction de bitcoins après avoir été témoin de coupures de courant dues à l’extraction. L’Europe a failli adopter une mesure similaire pour réduire la consommation d’énergie des fermes d’extraction, mais la loi a finalement été modifiée.

Les gouvernements pro crypto monnaies

D’autres gouvernements, en revanche, ont choisi d’accueillir les crypto-monnaies. C’est le cas du Salvador. Le bitcoin est accepté comme moyen de paiement dans cette nation sud-américaine. Le bitcoin peut être utilisé pour acheter un café ou un repas chez McDonald’s. Les résidents doivent pouvoir régler leurs achats en bitcoin chez tous les détaillants de la nation. Le gouvernement salvadorien a même créé son propre logiciel pour payer simplement avec des BTC, le Chivo Wallet, et veut construire la première ville exclusivement en bitcoins. De nombreuses nations dans le monde (notamment en Amérique du Sud et en Afrique) envisagent de suivre l’exemple du Salvador.

Pendant ce temps, de nombreuses personnes sont prises entre deux feux. Face à l’enthousiasme général, de nombreuses nations tentent de réglementer les crypto-monnaies du mieux qu’elles peuvent. Début 2022, l’Inde a annoncé une législation visant à prélever une taxe de 30 % sur toutes les transactions en monnaie numérique, y compris la vente de NFT.

Les crypto-monnaies considérés comme les FIAT

La Russie, comme l’Inde, a choisi de traiter les crypto-monnaies comme s’il s’agissait d’une monnaie étrangère, telle que l’euro ou le dollar. En conséquence, la nation accorde au bitcoin et aux autres monnaies numériques le statut d’espèces. Un cadre réglementaire sera également mis en place. Simultanément, le Kremlin songe à admettre le bitcoin comme moyen de paiement pour son pétrole et son gaz. L’Ukraine, pour sa part, a complètement légalisé les crypto-monnaies.

La France a proposé un concept similaire en 2018, citant le fait que 8 % des citoyens français possèdent des crypto-monnaies et que 30 % envisagent d’entrer sur le marché. En réalité, les monnaies numériques ont été amenées dans la discussion présidentielle, Eric Zemmour adoptant une position dure.

QUEL EST LE STATUT ACTUEL DU BITCOIN ?

Le cours du bitcoin n’a cessé d’augmenter depuis son introduction, entraînant une explosion de la capitalisation du marché des crypto-monnaies. Depuis la fin de l’année 2020, le cours a été rehaussé en partie par les énormes dépenses d’entreprises telles que Tesla et MicroStrategy. Le mastodonte du véhicule électrique possède 2 milliards de BTC. La valorisation de la monnaie numérique a finalement dépassé les 60 000 dollars en novembre 2021. Le bitcoin a atteint un sommet de 69 000 dollars avant de retomber. En mai, le prix du bitcoin a plongé sous les 33 000 dollars, ce qui indique une tendance à la baisse.

Prévision sur le BTC

Les spécialistes prédisent que BITCOIN passera à 100 000 dollars dans les prochains mois. Selon Mick McGlone, analyste principal chez Bloomberg, le prix de la monnaie numérique atteindra 100 000 dollars d’ici 2022. Tom Lee, cofondateur de Fundstrat et analyste à Wall Street, prédit que le cours atteindra 168 000 dollars au cours du premier semestre 2022. Compte tenu du scénario économique actuel, les gens devraient investir dans des actifs alternatifs comme le bitcoin et les crypto-monnaies, ainsi que dans des valeurs refuges classiques comme l’or et les métaux précieux.

Malheureusement, le temps leur donnera tort. Pour faire court, le bitcoin et les autres crypto-monnaies sont en chute libre depuis le début de l’année 2022, en raison d’un climat économique et géopolitique incertain. En conséquence, le bitcoin est passé sous les 19 000 dollars pour la première fois depuis plus d’un an en juin. Les experts prévoient qu’il passera sous la barre des 15 000 dollars avant de se stabiliser. Dans l’ensemble, le marché du bitcoin traverse une crise sans précédent.

BTC à 1 million de dollars en 2030

Cela n’a pas empêché certains experts de prévoir une hausse beaucoup plus rapide de la valeur du bitcoin. Par exemple, Anthony Scaramucci, fondateur de la société d’investissement SkyBridge Capital, pense que le bitcoin atteindra 500 000 dollars au cours des cinq prochaines années. La société d’investissement américaine ARK Investment Management est du même avis. Conformément à sa dernière étude, « Big Ideas 2022 », la valeur d’un bitcoin est susceptible d’atteindre 1 million de dollars en 2030.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici