Apple a discrètement résolu l’un des problèmes majeurs du MacBook Air

Sans faire de publicité notable et sans atteindre des performances record, Apple a considérablement amélioré les performances du SSD de son récent MacBook Air M3 256 Go en incorporant deux puces mémoire NAND au lieu d’une, comme c’était le cas précédemment.

Il y a près de deux ans, Apple lançait le MacBook Air M2. Bien que cet appareil ait été entièrement repensé avec un nouveau design, un écran et un processeur améliorés, il présentait un inconvénient notable au niveau des performances du SSD de la version de base. Le modèle 256 Go du MacBook Air M2 de 13 pouces, suivi par celui du MacBook Air M2 de 15 pouces, était équipé d’une seule puce mémoire NAND, contrairement aux versions haut de gamme qui en possédaient deux.

Cette configuration moins efficace entraînait des vitesses de transfert nettement réduites, plafonnant à environ 1500 Mo/s en lecture et en écriture. Ces taux de transfert étaient considérés comme modestes pour une machine récente positionnée dans le haut de gamme. À l’époque, Apple défendait la suffisance de ces vitesses pour un usage quotidien, arguant que les utilisateurs seraient satisfaits des performances offertes. Cependant, avec ses nouveaux MacBook Air M3, Apple a révisé cette approche.

Les nouveaux MacBook Air M3 bénéficient d’un SSD amélioré.

Au cours d’un test approfondi des nouveaux MacBook Air M3, le vidéaste Max Tech a entrepris le démontage du modèle de 13 pouces et a réalisé des benchmarks du SSD de 256 Go à l’aide des outils AmorphousDiskMark et Blackmagic Disk Speed Test. Il a révélé que deux puces NAND de 128 Go sont désormais intégrées à la carte mère du MacBook Air M3 de base (au lieu d’une seule puce de 256 Go). Cette modification a entraîné une amélioration significative des vitesses de transfert, passant de 1576 Mo/s en lecture et 1584 Mo/s en écriture sur le MacBook Air M2 de 256 Go à 2880 Mo/s en lecture et 2108 Mo/s en écriture sur le nouveau MacBook Air M3 de 256 Go.

Malgré cette amélioration, il est important de noter que ces performances restent relativement modestes pour un SSD en 2024. De nombreux PC portables concurrents offrent en effet des vitesses de transfert au moins deux fois supérieures. Néanmoins, cette mise à niveau témoigne des efforts d’Apple pour tenir compte des retours de la presse et des utilisateurs. Cependant, certains points demeurent sujets à critique, notamment la soudure du SSD à la carte mère, rendant toute mise à niveau impossible, et la limitation persistante à 256 Go de stockage pour le modèle d’entrée de gamme du MacBook Air.

Recommandés Pour Vous

A propos de l'Auteur: Alex Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *