Comment créer un plan de trésorerie prévisionnel pour une gestion d’entreprise optimale

La gestion de trésorerie est un défi majeur pour toute entreprise. Pour éviter le risque de faillite, il est essentiel de mettre en place un plan de trésorerie prévisionnel. Comment pouvez-vous élaborer ce document essentiel ? Découvrez les détails dans cet article.

Les problèmes de trésorerie : une cause courante de défaillance des entreprises

La mauvaise gestion de la trésorerie est l’une des principales causes de la faillite de nombreuses entreprises. Pour qu’une entreprise fonctionne normalement, elle doit disposer de liquidités pour effectuer diverses opérations telles que l’achat de produits, le paiement des salaires, l’acquisition d’équipements, etc. Le manque de trésorerie peut sérieusement entraver son activité et forcer les dirigeants à consacrer leur temps et leur énergie à résoudre ce problème, au détriment du développement de l’entreprise.

Le plan de trésorerie prévisionnel : qu’est-ce que c’est et pourquoi est-il essentiel ?

En résumé, le plan de trésorerie prévisionnel est un document contenant des données financières détaillées sur toutes les transactions mensuelles (encaissements et décaissements). C’est un outil permettant aux entreprises d’anticiper et de visualiser leur trésorerie future, évitant ainsi les difficultés de trésorerie.

Le plan de trésorerie prévisionnel est extrêmement utile, car il facilite la gestion de l’entreprise. Il permet de prévoir à l’avance si le solde de trésorerie sera négatif à un moment donné, ce qui permet de prendre des mesures correctives rapidement. De plus, il favorise les relations avec les actionnaires et les partenaires financiers.

Il est également essentiel lors de la création d’une entreprise, car il permet de s’assurer que la structure dispose des liquidités nécessaires et de déterminer les besoins de financement pour le lancement de l’activité.

Les éléments clés du plan de trésorerie prévisionnel

En ce qui concerne le plan de trésorerie prévisionnel, voici les éléments essentiels à prendre en compte :

Au niveau des encaissements :

  • Produits financiers
  • Chiffre d’affaires TTC
  • Aides étatiques reçues
  • Apports en capital
  • Apports en compte courant
  • Remboursements d’impôts

Au niveau des décaissements :

  • Frais généraux (dépenses liées au transport, à l’assurance, aux loyers, etc.)
  • Achats TTC (matières premières ou marchandises)
  • Charges de personnel (charges sociales et salaires)
  • Investissements à réaliser
  • Taxes et impôts
  • Charges financières
  • Remboursement d’emprunt

Comment établir un plan de trésorerie prévisionnel ?

Pour créer votre plan de trésorerie prévisionnel, vous pouvez utiliser un tableur comme Excel ou Google Sheets. Si votre entreprise a déjà effectué son premier exercice comptable, reprenez toutes les dépenses et leurs montants du Compte de résultat. Pour chaque dépense, spécifiez les modalités de paiement. Modifiez ensuite les montants en fonction de vos hypothèses sur l’évolution de l’activité et du marché. Répartissez les dépenses de manière réaliste.

Si vous n’avez pas d’historique, estimez les recettes et les dépenses en fonction de vos hypothèses prévisionnelles. Pour une organisation plus efficace, prévoyez au moins cinq listes. Dans la première, indiquez les financements qui ne nécessitent pas de remboursement à court terme. La deuxième liste détaille les ventes de marchandises et les délais de paiement. La troisième liste répertorie toutes les dépenses prévues. Dans la quatrième, inscrivez les investissements prévus pour le lancement de votre activité. Enfin, dans la cinquième liste, détaillez toutes les sources de financement à rembourser.

Attribuez une date de paiement pour placer les montants (à payer ou à recevoir) dans les cases appropriées.

La dernière étape consiste à intégrer les dépenses fiscales. Une fois toutes les entrées et sorties d’argent remplies, calculez la variation de trésorerie en utilisant la formule : Somme des recettes – Somme des dépenses.

Conseils pour un plan de trésorerie réussi

  • Soyez attentif aux délais de paiement, car ils auront un impact sur les entrées et sorties d’argent.
  • Négliger les petites dépenses est une erreur. Créez une catégorie « Divers » pour y allouer un budget spécifique.
  • Incluez la TVA dans votre plan, tant pour les entrées que pour les sorties d’argent.
  • Soyez flexible, car il est impossible de tout prévoir. Ajustez vos projections en fonction de la réalité.
  • L’utilisation de logiciels de trésorerie est recommandée pour gagner du temps et minimiser les erreurs.

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à consulter un professionnel, comme un expert-comptable, pour valider votre plan de trésorerie prévisionnel.

Recommended For You

About the Author: Alex Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *