9 conseils pour améliorer votre stratégie de référencement SEO

0
79

Dans le domaine du marketing digital, l’optimisation des moteurs de recherche (ou SEO) est devenue l’un des principaux domaines à privilégier si vous cherchez à développer votre entreprise. Que votre marque soit confrontée à une forte concurrence ou qu’elle cherche à augmenter ses ventes, l’utilisation des meilleures pratiques de référencement peut vous apporter les résultats que vous recherchez. 

Toutefois, pour tirer efficacement parti du référencement, vous devez déterminer quelles sont les tactiques qui vous procureront le meilleur retour sur investissement et qui sont également en parfaite adéquation avec les règles et réglementations des moteurs de recherche. Les tactiques de référencement clandestin, qui ne sont pas destinées à un public d’utilisateurs légitimes et sont davantage axées sur les moteurs de recherche, vous pénaliseront auprès de Google et entraîneront probablement la suppression pure et simple de votre entreprise des résultats de recherche.

Jetez un œil aux neuf conseils ci-dessous et voyez comment vous pouvez les intégrer dans votre plan d’affaires global et votre stratégie de référencement.

1. Commencez par la recherche de mots-clés

Les mots-clés permettent de découvrir votre contenu dans les résultats de recherche et l’aident à se démarquer de la concurrence. Ciblez des mots-clés et des expressions spécifiques que votre public recherche dans Google.

Ensuite, optimisez votre contenu en ajoutant votre mot clé cible dans le méta titre, la méta description, l’URL, les sous-titres et le corps du texte. Cependant, évitez le bourrage de mots-clés et ne forcez pas les mots-clés dans le contenu. Placez vos mots-clés dans des zones qui ont un sens.

Comment choisir le bon mot-clé ? Voici quelques facteurs à prendre en compte :

  • Le volume de recherche : Le nombre moyen de recherches par mois pour une requête spécifique. Le volume de recherche permet d’évaluer le trafic potentiel et la compétitivité d’un mot-clé donné.
  • Difficulté du mot-clé : Détermine la difficulté de se classer pour un mot clé. Idéalement, vous souhaitez trouver des mots clés avec un volume de recherche élevé et une faible concurrence.
  • Tendance des mots-clés : Visitez Google Trends et entrez votre mot-clé. Cet outil vous montrera si votre mot-clé a une tendance ou non. Ciblez les mots-clés dont la tendance est à la hausse.
  • Mots-clés de longue traîne : Les mots-clés de longue traîne sont des termes de recherche plus spécifiques. Ils sont souvent plus faciles à classer que les termes généraux. La concurrence est moindre, mais le volume de recherche est généralement plus faible.

2. Identifier l’intention de recherche

L’intention de recherche décrit la raison pour laquelle une personne effectue une recherche spécifique. Il s’agit d’un facteur de classement essentiel. 

Les moteurs de recherche fournissent aux utilisateurs le résultat le plus pertinent pour leur requête de recherche. Si votre contenu ne correspond pas à l’intention de recherche d’un utilisateur, il ne sera pas classé. C’est pourquoi il est essentiel de rédiger un contenu qui correspond à l’intention de recherche de l’utilisateur. 

Par exemple, disons que votre mot clé cible est « comment faire une recherche de mots clés ». L’utilisateur cherche un guide étape par étape sur la façon de faire une recherche de mots clés. Par conséquent, vous écrirez un tutoriel ou un guide et ne passerez pas en revue les meilleurs outils de recherche de mots clés.

Comment déterminer l’intention de recherche ? Une façon de déterminer l’intention de recherche est de faire des recherches dans les SERP. Tapez votre mot-clé cible et examinez les résultats de recherche. 

3. Optimisez vos balises de titre

Les balises de titre sont les titres cliquables qui apparaissent dans les résultats de recherche. C’est ce que les utilisateurs voient en premier pour déterminer le résultat sur lequel ils vont cliquer. C’est pourquoi il est essentiel de rédiger un titre convaincant qui attire les clics et répond aux intentions des utilisateurs. Un titre médiocre pourrait nuire à vos efforts de référencement.

Meilleures pratiques pour optimiser les balises de titre :

  1. Testez vos titres.
  2. Rédigez des titres uniques pour chaque page. Évitez de créer des titres en double.
  3. La longueur des titres doit être comprise entre 40 et 60 caractères. C’est la longueur optimale pour éviter la troncature dans les résultats de recherche.
  4. Incluez vos mots-clés cibles. Les mots clés permettent de découvrir votre contenu dans les résultats de recherche, d’améliorer le classement et d’attirer les clics. 
  5. Incluez des mots forts. Les mots-clés attirent l’attention, suscitent des émotions et attirent les clics. Utilisez des mots tels que gratuit, nouveau, meilleur, comment, pourquoi, quoi, rapide, etc.
  6. Ajoutez des mots sémantiquement liés (mots-clés LSI). Les termes liés à votre mot-clé cible ajoutent de la pertinence et augmentent le potentiel de classement. Par exemple, si votre mot clé cible est  » voiture « , alors  » automobile  » est un mot clé LSI. 
  7. Ajoutez des chiffres. Des études montrent que le nombre de clics augmente lorsqu’on ajoute des chiffres à un titre. Par exemple, « 10 conseils SEO faciles pour améliorer votre site Web ».
  8. Ajoutez un appel à l’action (CTA). Utilisez des mots d’action comme télécharger, apprendre, regarder, écouter, voir et acheter. Par exemple, « Téléchargez notre guide gratuit d’astuces de référencement ».
  9. Incluez une offre. Les gens aiment les incitations et les choses gratuites. Par exemple, « Le guide ultime du référencement [téléchargement PDF gratuit] ».
  10. Ajoutez des dates actuelles. Les gens et les moteurs de recherche aiment le contenu frais. Par exemple, « Les meilleures astuces de référencement en 2022 ».
  11. Utilisez des parenthèses ou des crochets pour attirer l’attention. Par exemple, « Comment convertir les visiteurs d’un site Web (guide complet) ». 
  12. Ciblez des titres qui attirent l’attention 

4. Optimisez vos méta-descriptions

La méta-description est un résumé d’une page affiché sous le méta-titre dans les résultats de recherche. C’est une sorte d’argumentaire publicitaire pour convaincre les utilisateurs de cliquer sur le lien.

Les méta-descriptions n’ont pas d’incidence directe sur le classement des résultats de recherche. Cependant, elles influencent le taux de clics (CTR), qui est un facteur de classement. 

Il est essentiel de rédiger une méta-description convaincante. Informez les utilisateurs sur le contenu de la page et convainquez-les de cliquer sur le lien.

5. Optimisez vos URLs

Une bonne structure d’URL aide les utilisateurs et les moteurs de recherche à comprendre la page. Les URL doivent être à la fois conviviales et pertinentes pour votre contenu.

Meilleures pratiques pour créer des URL conviviales et adaptées au référencement :

  1. Rédigez une URL unique pour chaque page. Évitez les doublons d’URL.
  2. Utilisez des lettres minuscules. Mélanger les majuscules et les minuscules peut entraîner des problèmes de casse et de duplication de contenu. 
  3. Séparez les mots par des traits d’union pour améliorer la lisibilité. Évitez les traits de soulignement, les symboles plus et les espaces vides pour éviter les problèmes d’URL.
  4. Gardez les URL simples, concises et courtes (2 à 4 mots). 
  5. Incluez votre mot-clé cible
  6. Soyez descriptif. Décrivez précisément la page dans un format abrégé.
  7. Évitez d’ajouter des chiffres, des dates et des mois. Veillez à ce que vos URL soient toujours d’actualité et à ce qu’elles puissent être modifiées ou mises à jour ultérieurement. 

6. Structurez votre contenu avec des balises d’en-tête

L’optimisation de la structure de votre contenu à l’aide de titres de rubrique est essentielle pour le référencement. Les balises d’en-tête permettent d’organiser votre contenu, d’en améliorer la lisibilité et l’expérience utilisateur, et de renforcer votre référencement !

Les balises d’en-tête sont des éléments HTML utilisés pour définir les titres d’une page.

Les six balises d’en-tête sont H1, H2, H3, H4, H5 et H6. H1 est le niveau le plus élevé, le plus important, et H6 est le niveau le plus bas, le moins important. Chaque en-tête a également un objectif différent. 

Meilleures pratiques pour l’utilisation des balises d’en-tête :

  • Chaque page ne devrait avoir qu’une seule balise H1 pour identifier le sujet principal.
  • La balise H1 doit contenir votre mot-clé cible.
  • Évitez d’utiliser les balises H1 pour les sous-titres.
  • Utilisez autant de balises H2 que nécessaire pour séparer les différentes sections. La meilleure pratique consiste à utiliser une balise H2 tous les 200 à 500 mots.
  • Maintenez la hiérarchie des en-têtes et ne sautez pas de niveaux. Par exemple, ne passez pas d’un H2 à un H4.
  • Rédigez des titres descriptifs et utilisez des mots clés.
  • Veillez à ce que le titre soit en rapport avec votre contenu.

7. Ajoutez des liens internes et externes

Les liens sont un facteur de classement essentiel qui vous aidera à stimuler vos efforts de référencement. Il existe deux types de liens : internes et externes.

Liens internes

Les liens internes dirigent les utilisateurs d’une page à l’autre de votre site. Ils présentent plusieurs avantages pour le référencement. Par exemple, les liens internes :

  • Aident les moteurs de recherche à parcourir votre site et à trouver votre contenu.
  • Aident les utilisateurs à trouver et à naviguer vers plus de contenu sur votre site. Cette approche améliorera le taux de rebond, le temps moyen sur le site et les conversions.
  • Donnent de la crédibilité et de la valeur à vos pages, ce qui peut améliorer le classement dans les moteurs de recherche. 

Liens externes

Les liens externes dirigent les utilisateurs vers un autre site Web. L’établissement de liens vers des sites Web de haute autorité présente également des avantages pour le référencement. Par exemple, des liens externes de qualité :

  • Ajoutent de la valeur à votre contenu et peuvent aider à gagner la confiance des utilisateurs.
  • Améliorent la pertinence du contenu et offrent aux utilisateurs des informations plus pertinentes.
  • Contribuent à améliorer la crédibilité de votre site Web.
  • Encouragent les backlinks des sites auxquels vous avez fait référence dans votre contenu.

Meilleures pratiques pour optimiser les liens :

  1. Utilisez un texte d’ancrage approprié. Le texte d’ancrage est le texte cliquable dans un lien hypertexte. Il s’agit d’un facteur de classement qui aide les moteurs de recherche et les utilisateurs à comprendre le contexte du lien. 
  2. Optimisez le texte d’ancrage en associant le texte descriptif à des mots-clés pertinents au lieu d’utiliser des liens nus. Cette approche aide les moteurs de recherche et les utilisateurs à savoir à quoi s’attendre s’ils suivent le lien. Évitez également les textes vagues comme « cliquez ici » ou « cette page ».
  3. Assurez-vous que le lien est pertinent. Évitez de créer des liens vers des pages qui ne sont pas pertinentes par rapport au contenu ou au texte d’ancrage que vous mettez en place. Cette approche nuira à l’expérience utilisateur et enverra de mauvais signaux aux moteurs de recherche.
  4. Utilisez les liens pour ajouter de la valeur et des informations. Évitez de créer des liens pour le plaisir de le faire. Assurez-vous que les liens ont un sens et correspondent au contexte du contenu.
  5. Utilisez un nombre raisonnable de liens internes. Vous n’avez pas besoin de tonnes de liens dans votre contenu. Ajoutez 2 à 5 liens par article en fonction de la longueur de l’article.
  6. Créez des liens vers des sites qui font autorité. Les moteurs de recherche récompenseront votre page si vous établissez des liens vers des ressources réputées dans votre article.

8. Optimisez vos images

Le référencement des images est essentiel et souvent négligé dans une stratégie d’optimisation de contenu. L’optimisation de vos images va booster les performances de votre site, augmenter le trafic et améliorer l’expérience utilisateur. 

Meilleures pratiques pour optimiser les images :

  1. Rédigez un texte Alt descriptif et incluez des mots-clés pertinents. Le texte Alt aide les moteurs de recherche et les lecteurs d’écran à comprendre l’image. Il améliore également la pertinence topique et augmente le classement dans Google Images. 
  2. Choisissez le meilleur type de fichier d’image (JPEG, PNG, WebP,SVG)
  3. Compressez vos images avant de les télécharger sur votre site. La compression des images dont la taille de fichier est importante améliore la vitesse de chargement des pages. 
  4. Utilisez des images originales plutôt que des images de stock. 
  5. Utilisez des images pertinentes. Veillez à ce que vos images soient en rapport avec le sujet. Évitez d’ajouter des images aléatoires ou non pertinentes pour le plaisir d’ajouter du contenu visuel.
  6. Optimisez le placement des images. Placez les images près du texte pertinent ou là où elles apportent une valeur ajoutée à la page. Pensez également à placer l’image la plus importante en haut de la page.
  7. Utilisez des légendes d’images chaque fois que possible.

9. Optimisez la lisibilité du contenu

La lisibilité est un autre facteur souvent négligé dans une stratégie d’optimisation du contenu. Vous pouvez rendre vos écrits plus clairs et plus compréhensibles en vérifiant leur lisibilité.

Conseils pour optimiser la lisibilité

  1. Rappelez-vous, moins c’est mieux : Faites en sorte que votre contenu soit concis, attrayant et informatif.
  2. Vérifiez l’orthographe et la grammaire : Corrigez les fautes d’orthographe et de grammaire. Un contenu plein de fautes de frappe affecte l’expérience utilisateur, ce qui a un impact sur le référencement.
  3. Rédigez à la voix active : La voix active a un ton fort, direct et clair. Elle est également plus engageante et plus facile à comprendre.
  4. Évitez la voix passive : La voix passive rend le texte distant et moins clair. Les phrases deviennent également verbeuses et plus difficiles à comprendre. 
  5. Rédigez des phrases courtes : Faites des phrases de moins de 20 mots. Des phrases courtes et concises améliorent l’expérience de l’utilisateur. 
  6. Faites des paragraphes courts : les longs paragraphes sont difficiles à lire. Les paragraphes doivent comporter entre 3 et 5 phrases. Cette approche améliore également l’expérience de l’utilisateur. 
  7. Limitez les mots difficiles : Utilisez des mots courts, simples et comportant moins de syllabes. Ils sont faciles à lire, à comprendre et à retenir. 
  8. Utilisez des balises d’en-tête pour structurer votre contenu : Séparez le contenu avec des titres et des sous-titres descriptifs. Essayez d’ajouter un sous-titre tous les 300 mots. Un mur de texte sans titres est difficile à lire et à consommer.
  9. Utilisez des puces et des listes numérotées : Mettez en évidence les informations importantes à l’aide de listes structurées. Cette approche raccourcit vos phrases et permet au lecteur de trouver plus facilement les points clés.
  10. Évitez le verbiage : Utilisez un langage simple. Éliminez le jargon inutile, la langue de bois et le vocabulaire fantaisiste.
  11. Taille et style de police : Utilisez des tailles et des styles de police faciles à lire.
  12. Ajoutez du contenu visuel : Des études montrent que les images, les vidéos et les infographies augmentent l’engagement des utilisateurs et aident à garder les lecteurs sur la page plus longtemps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici